Pourquoi épargner en bitcoin ?

Accueil/Les essentiels de Bitcoin/Pourquoi épargner en bitcoin ?

Les essentiels de Bitcoin

Pourquoi épargner en bitcoin ?

Bitstack vous permet d’épargner en bitcoin de manière responsable. Mais pourquoi en bitcoin ? Est-ce une bonne idée de se constituer un patrimoine dans cette cryptomonnaie ?

Au fil des années, le bitcoin s’est imposé comme un actif incontournable dans un portefeuille d’investissement. Il présente principalement trois avantages qui justifient son utilisation comme épargne, et que nous allons étudier dans cet article : 

  • son émission monétaire est prévisible et désinflationniste ; 

  • le système de paiement n’est pas manipulable ;

  • le bitcoin procure une propriété privée absolue.

21 millions de bitcoins, pas un de plus

Une des caractéristiques de Bitcoin est que le régime d’émission de sa monnaie, le bitcoin, est prévisible et désinflationniste. Autrement dit, l’émission monétaire sur Bitcoin est dégressive. Il y a de moins en moins de bitcoins créés au fil du temps. Le consensus garantit que la limite à cette émission soit fixée à 21 millions d’unités au total. 

➤ En savoir plus sur le mécanisme de halvings de Bitcoin.

La politique monétaire sur Bitcoin est donc à l’opposé de celle des monnaies étatiques (dites « monnaie fiat »), dont le régime d’émission est imprévisible et inflationniste.  Contrairement à ces monnaies étatiques pour lesquelles la quantité d'unités en circulation est illimitée, le protocole Bitcoin spécifie qu'il n'y aura pas plus de 21 millions de bitcoins disponibles. Cette caractéristique monétaire incite naturellement de plus en plus de personnes à l’utiliser comme monnaie, puisqu’elle inspire naturellement confiance à la population.

Dans le système euro, la quantité de monnaie émise est décrétée unilatéralement par des entités non élues. Cependant, une série de crises financières et la récente crise économique ont révélé une faille importante de notre système financier actuel : il est fondé sur la confiance.

Le problème fondamental de la monnaie conventionnelle est toute la confiance nécessaire pour la faire fonctionner. Il faut faire confiance à la banque centrale pour ne pas déprécier la monnaie, mais l'histoire des monnaies fiduciaires est pleine de violations de cette confiance. Il faut faire confiance aux banques pour détenir notre argent et le transférer par voie électronique, mais elles le prêtent par vagues de bulles de crédit avec à peine une fraction en réserve.

- Satoshi Nakamoto, dans son post Bitcoin open source implementation of P2P currency, publié le 11 février 2009 sur le forum P2P foundation.


Depuis plusieurs décennies, nous avons poursuivi une politique de croissance économique infinie en créant de la dette. Comme aucune limite n'existe à la quantité d’argent pouvant être imprimé, et puisque son coût de production est de quasi-zéro, c’est la voix la plus facile qui est choisie. Mais d’où viendra l’argent pour financer ces déficits ? Il proviendra certainement des banques centrales, qui achèteront la dette produite avec de l’argent fraîchement imprimé. Le risque est que cela menace la viabilité des monnaies fiduciaires comme réserves de valeur. En effet, la création de nouveaux dollars ou euros par les banques centrales vient progressivement diluer le pouvoir d’achat des épargnants. Le choix de la facilité mène souvent ces décideurs à faire fonctionner la planche à billet, et donc à dévaluer la valeur de chaque unité par dilution.

Dans le système Bitcoin, les règles du protocole sont maintenues par consensus. Cela veut dire que la limitation de 21 millions sera présente tant que la majorité économique des utilisateurs décidera de la maintenir.

➤ En savoir plus sur le bitcoin comme monnaie d’échange.

Est-ce que le bitcoin est encore un bon investissement en 2023 ?

Voilà bientôt 14 ans que le réseau Bitcoin fonctionne. Ceux qui ont su saisir cette opportunité improbable au début des années 2010 ont vu leur investissement exploser à la hausse. Mais aujourd'hui, à l’aube de 2023, est-ce toujours intéressant d’investir dans le bitcoin d’un point de vue uniquement financier ?

Le bitcoin, c’est l’actif le plus performant de la décennie 2010. Cependant, avec son développement comme moyen de paiement et l’arrivée de grosses entités sur le marché, son appréciation a tendance à se tasser avec le temps. Toutefois, si l’on étudie son rendement moyen de 2015 à 2020, il enregistre tout de même 111 % de hausse par an en moyenne. 

Source : https://fr.finance.yahoo.com/ (BTC / GLD / VNQ / VFV).


Le bitcoin se comporte de plus en plus comme une monnaie dure telle que l’or. Si l’on néglige ses fortes variations à court terme, on peut observer qu’il s’apprécie lentement d’années en années. 

Bitcoin n'est pas un système pour devenir riche rapidement, c'est un système pour ne pas devenir pauvre lentement.

Par ailleurs, il est intéressant d’étudier le ratio de Sharpe du bitcoin. Cet indicateur permet de mesurer le couple rendement / risque d’un actif. Selon Fidelity Digital Assets, dans leur ouvrage Bitcoin Investment Thesis, un portefeuille financier comportant 3 % de bitcoins de 2015 à 2020 aurait eu un ratio de Sharpe 34 % plus élevé que le même portefeuille sans bitcoin. Dans cette même étude, on découvre que le portefeuille disposant de bitcoins a été moins volatile que le même sans bitcoin. Par le passé, un portefeuille disposant d’une petite part de bitcoins a donc été plus performant et moins volatil qu’un portefeuille d’investissement plus classique.

Dans la gestion patrimoniale, il n’y a pas que la rentabilité qui compte. La diversification est également un élément important à considérer. Bien que sur le court terme le bitcoin soit parfois corrélé à l’or ou au marché action, sur le long terme, il est franchement décorrélé de la plupart des autres classes d’actifs. Toujours selon Fidelity Digital Assets, on peut observer une corrélation proche de zéro entre le bitcoin et les autres catégories d’actifs de 2015 à 2020 :

  • 0,15 avec le marché actions U.S.

  • 0,14 avec le marché Small Cap U.S.

  • 0,05 avec le marché obligataire.

  • 0,11 avec le marché immobilier.

  • 0,11 avec l’or.

  • 0,10 avec les marchés émergents.

Le bitcoin est de ce fait incontournable dans une stratégie de diversification de son patrimoine.

Finalement, si l’on observe les données passées, c’est sur le long terme qu’un investissement en bitcoin semble être le plus intéressant. C’est pourquoi une épargne récurrente et automatique en DCA (Dollar Cost Averaging), comme le propose Bitstack, est une stratégie particulièrement cohérente. Cette méthode permet de lisser son prix d’achat moyen afin de limiter l’impact de la volatilité du cours sur son patrimoine.

Évidemment, les performances passées ne peuvent en aucun cas préjuger des performances futures.

Bitcoin est un système non manipulable

Contrairement aux différentes monnaies étatiques, le bitcoin est une monnaie dure, particulièrement intéressante dans une utilisation comme réserve de valeur. Toutefois, cette fonction n'est pas une caractéristique gravée dans le marbre. Pour que le bitcoin maintienne sa valeur, il faut qu'en face de l'offre inélastique, une demande suffisante puisse être observée.

Finalement, pour qu'un bien conserve sa valeur et soit un produit d'épargne intéressant, il faut que deux variables soient maîtrisées : l'offre et la demande. Par définition, la demande ne peut être garantie. En revanche, dans le cas de Bitcoin, l'offre est totalement inflexible et ne peut pas s’adapter à une hausse de la demande. 

Cette inflexibilité de l’offre est également une des caractéristiques qui différencient le bitcoin de l’or. Bien que l’or soit souvent décrit comme un actif rare, son offre n’est pas inflexible face à une augmentation de la demande. En effet, lorsque la demande sur l’or augmente, la rentabilité de son extraction augmente aussi. Les producteurs sont donc naturellement incités à faire croître l’offre, ce qui vient mécaniquement rééquilibrer le prix de l’actif.

➤ En savoir plus sur la façon dont est déterminé le prix du bitcoin.

Une monnaie étatique peut donc se dévaluer sous le joug de deux phénomènes : l'augmentation de son émission, décidée unilatéralement par certains décideurs, ou bien la baisse de la demande. Le bitcoin, lui, ne peut se dévaluer que si la demande baisse. On a alors bloqué une des deux variables déterminant la valeur de l'actif, ce qui en fait sûrement un meilleur produit d'épargne sur le long terme.

De plus, le système bancaire est établi sur la dette, et tend naturellement vers l’effondrement. Avec Bitcoin, vous pouvez conserver de la valeur en dehors de celui-ci.

La propriété privée absolue de son épargne

Pour la majorité des autres actifs pouvant être utilisés comme moyen d’épargne, la propriété est assurée par un tiers de confiance qui fera un lien entre l’identité de l’individu légitimement propriétaire et ses biens. Dans le cas de Bitcoin, la propriété est incarnée par les paires de clés cryptographiques. Si vous êtes en possession de vos clés, vous êtes littéralement en possession de vos bitcoins. Personne n’est en capacité de les saisir ou de les voler sans avoir accès à ces informations. Ainsi, la propriété privée sur Bitcoin n’est pas directement assurée par la force ou le droit, mais bien par la connaissance d’une information. 

La possession d’un objet est toujours assurée par une forme de violence, légitime ou illégitime. Par exemple, dans une société dotée d’un État, vous possédez votre maison puisque ce dernier peut faire usage de sa violence légitime pour faire respecter la propriété de celle-ci. Dans une société sans État, il n’y a que la force qui permette d’assurer la propriété d’un objet. 

Pour qu’un actif ne soit pas sujet à ce besoin de force pour assurer sa propriété, il faut que celui-ci ne soit qu’une information. Cependant, toute information peut en théorie être dupliquée, ce qui la rend normalement impossible à valoriser. Les bitcoins, eux, sont incarnés par la connaissance d’une information, et les nœuds du réseau empêchent qu’ils puissent être dupliqués.

Un nœud Bitcoin est un ordinateur qui exécute le protocole Bitcoin et stocke les données de la blockchain. Chaque nœud est un membre du réseau Bitcoin et représente théoriquement un utilisateur du système. Son rôle est de vérifier, de stocker et de diffuser les transactions et les blocs.

En réalité, la force nécessaire pour faire respecter la propriété des bitcoins n’est pas complètement annihilée, mais elle est distribuée auprès de chaque nœud du réseau, c'est-à-dire auprès de tous les utilisateurs. En effet, les nœuds sont la matérialisation du réseau Bitcoin, et chacun est la propriété d’un individu. Tous ces utilisateurs sont naturellement incités à rester honnêtes, sous peine de perdre eux-mêmes la propriété de leurs fonds en étant écartés du système. En considérant la distribution actuelle du réseau Bitcoin, on peut négliger le besoin de cette force, et admettre que la propriété des bitcoins n’est incarnée que par la connaissance d’une clé.

Au-delà de la valeur de l'actif en lui-même, les bitcoins sont donc insaisissables. Si vous disposez également d’un moyen d’accéder au réseau Bitcoin (un nœud), alors vos transactions avec ces fonds sont aussi incensurables. L’incensurabilité et l’insaisissabilité des bitcoins peuvent être des caractéristiques intéressantes dans l’objectif de diversifier son patrimoine. Avec une part raisonnable de bitcoins dans son portefeuille, on peut facilement se prémunir contre les différents risques systémiques existants. 

C’est pour cela que certains bitcoiners aiment dire que leurs bitcoins sont la seule chose qu’ils possèdent réellement. Si leur stratégie de sécurisation est bien pensée, ils savent que même en cas de catastrophe quelconque, ils ne perdront jamais la jouissance de leurs fonds.

Conclusion

Le bitcoin dispose principalement de trois caractéristiques justifiant son utilisation comme épargne : son émission est consensuellement limitée, son système n’est pas manipulable et sa propriété ne dépend pas d’un tiers.

Au sein d’un patrimoine, le bitcoin joue un rôle essentiel de diversification. Il permet tout d'abord une diversification financière, puisque son prix évolue indépendamment des autres marchés. Mais il permet également une diversification de la propriété, car c’est un actif dont la possession est incarnée par la connaissance d’une information, indépendamment du monopole de la violence légitime.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les nouvelles publications.

Ces articles pourraient vous plaire

Découvrez les derniers articles publiés.

Bitcoin n’est pas une catastrophe écologique

Démystification

30 min

Bitcoin n’est pas une catastrophe écologique

Bitcoin n’est pas un désastre pour l’environnement. Au contraire, il pourrait bien être le moteur de la transition écologique mondiale.

Quels sont les différents types de portefeuilles Bitcoin ?

Sécuriser ses bitcoins

12 min

Quels sont les différents types de portefeuilles Bitcoin ?

Portefeuille chaud ou hardware wallet ? Découvrez les différentes solutions de portefeuilles pour stocker et utiliser vos clés Bitcoin.

Introduction à la conservation d’actifs numériques : comment sécuriser soi-même ses clés Bitcoin ?

Sécuriser ses bitcoins

10 min

Introduction à la conservation d’actifs numériques : comment sécuriser soi-même ses clés Bitcoin ?

Qu’est-ce que la self-custody ? Découvrez les principes fondamentaux de la conservation autonome de bitcoins.

Envie de lancer votre épargne en Bitcoin ?

Découvrez Bitstack, l’application la plus simple d'Europe pour investir dans le Bitcoin !

Télécharger Bitstack